Les systèmes hydroponiques

Vous l’avez certainement lu à différentes reprises, le sens du mot « hydroponique » est basé sur les mots grecs « hydro » et « ponos » combinant « eau » et « travail », un concept vieux comme le monde remis au goût du jour dans les années 30 par le Dr. Gericke. De l’Université de Berkeley, en Californie. L’hydroponique est donc l’art de cultiver des plantes dans l’eau, avec un minimum de substrat ou sans substrat du tout. Les plantes peuvent donc se développer dans l’eau, mais pas dans n’importe quelles conditions : il faut que celle-ci soit « vivante ».

Les fondamentaux

Il faut savoir que, quel que soit le milieu dans lequel les plantes poussent. -terre, air ou eau, elles absorbent leur nourriture sous forme d’ions dissous en présence d’oxygène.
Dans l’eau, au fur et à mesure que la nourriture et l’oxygène sont consommés, il faut les remplacer. C’est le rôle de la culture hydroponique, un système hors terre, qui stimule la croissance de la plante en contrôlant les quantités d’eau, de minéraux et surtout d’oxygène dissous dans la solution nutritive.
Le concept de base est assez simple :quand les racines d’une plante sont suspendues dans une eau en mouvement, elles absorbent oxygène et nourriture rapidement. Si la teneur en oxygène est insuffisante, la croissance de la plante va être lente. Mais si la solution en est saturée, la croissance de la plante va s’accélérer. Le rôle du cultivateur est de coordonner l’apport en eau, en engrais et en oxygène avec les besoins de la plante de façon optimale, pour obtenir un excellent rendement et des produits de la meilleure qualité. Pour cela il doit tenir compte d’un certain nombre d’autres facteurs, comme la température, le taux d’humidité, l’intensité de la lumière, le niveau de CO2, la ventilation, la génétique de la plante, … essentiellement comme le ferait tout jardinier attentif.
Durant ces dernières années, des progrès considérables ont été faits dans le domaine de la culture d’intérieur. A travers le monde, un certain nombre de fabricants se sont efforcés de mettre à la disposition du public des systèmes de culture hors-sol de petite taille, utilisant les mêmes technologies que l’agriculture de serre.
Ces systèmes peuvent être installés sur un balcon, une véranda ou un patio, aussi bien qu’en intérieur, devant une fenêtre bien exposée ou dans un lieu clos, sous une lampe. Ils vont du système pour plante unique jusqu’à de véritables petits potagers.
Bien que ces technologies nécessitent quelques connaissances, il est avantageux, dans bien des cas, d’utiliser chez soi les techniques de culture hors-sol. Les bénéfices sont très nombreux, mais les plus évidents sont :

1. Une nette amélioration du rendement et de la qualité.
2. Une utilisation optimale du potentiel génétique d’une variété.
3. Un raccourcissement significatif du cycle végétation/production.
4. Un meilleur contrôle de la nutrition de la plante.
Il faut en convenir, aucune recherche sérieuse sur la nutrition des plantes n’a pu être faite avant le développement des techniques hydroponiques. Une erreur commune est de croire que, puisque les plantes disposent en hydroponie d’une réserve d’eau, on peut les laisser sans soins pendant plus longtemps. En fait, leur métabolisme accéléré nécessite de votre part une certaine présence.
Ces méthodes ne vous font pas gagner de temps sur la maintenance de vos plantes. Il ne faut également pas confondre ces modes de culture avec ce que l’on appelle traditionnellement en Europe l’« hydroculture » : des systèmes passifs, à mèche, assez peu performants et qui tiennent plus du gadget que de la culture hors sol…
Par contre en hydroponie, la circulation de la solution nutritive se fait de manière dynamique, à l’aide d’une pompe, régénérant ainsi le niveau d’oxygène dans ladite solution.

Je vais tenter, dans cet article, de décrire les systèmes les plus courants. En gros, on peut les classer en 5 catégories suivant la technologie utilisée :

– NFT : Nutrient Film Technique,
– Drip Systems ou percolation,
– Ebb and Flow ou table à marée,
– Aéroponique, Aero-hydroponique.

Lire la suite

Author: urbaponia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *